• - Paris-Dakar, il y a 30 ans…

    C’était en 1981. On était jeunes, beaux (ouaf, ouaf…), journalistes... et motards tout-terrain très inexpérimentés. C’est alors que notre rédacteur en chef de l’époque, enthousiaste mais un peu inconscient, nous propose de vivre de l’intérieur, pour Le Parisien, la troisième édition de l’une des courses les plus excitante de l’époque. Expérimentés ou pas, y’a des occasions qu’on ne peut vraiment pas laisser passer… Nous voilà donc embarqués, Tartine comme reporter dans un camion de presse et moi comme concurrent au guidon de ma moto, dans cette aventure un peu cinglée orchestrée par le regretté Thierry Sabine. Certainement l’une des expériences les plus intenses de notre vie, même si, pour ma part, elle ne s’est pas terminée comme je l’espérais…

     

    - Paris-Dakar, il y a 30 ans…- Paris-Dakar, il y a 30 ans…- Paris-Dakar, il y a 30 ans…- Paris-Dakar, il y a 30 ans…- Paris-Dakar, il y a 30 ans…- Paris-Dakar, il y a 30 ans…- Paris-Dakar, il y a 30 ans…- Paris-Dakar, il y a 30 ans…- Paris-Dakar, il y a 30 ans…- Paris-Dakar, il y a 30 ans…- Paris-Dakar, il y a 30 ans…- Paris-Dakar, il y a 30 ans…- Paris-Dakar, il y a 30 ans…- Paris-Dakar, il y a 30 ans…- Paris-Dakar, il y a 30 ans…- Paris-Dakar, il y a 30 ans…- Paris-Dakar, il y a 30 ans…- Paris-Dakar, il y a 30 ans…- Paris-Dakar, il y a 30 ans…

     

    Combien ça coûtait

    Pour ses trois ou quatre premières éditions, le Paris-Dakar restait « raisonnablement » abordable compte tenu de l’ampleur de l’événement et de la complexité de son déroulement sur le terrain.

    Dans mon cas, le deal était le suivant: le journal payait l’inscription, l’assurance rapatriement sanitaire, les frais de course (essence, prestation Africatour, etc…) et l’avion du retour, soit environ 40 000 francs (autour de 6000 euros).

    De mon côté, j’apportais la moto et sa préparation, ainsi que les pièces détachées, les consommables et mon équipement, soit environ 50 000 francs (autour de 7500 euros). Coût total, 13500 euros, à comparer aux 40 000 à 60 000 euros qu’il faut trouver aujourd’hui pour une édition qui dure une semaine de moins…

    Du côté de Tartine, qui était présente à titre professionnel, le coût du Dakar pour le journal rentrait dans une enveloppe forfaitaire mise au point par l’organisation comprenant la prise en charge complète de chaque reporter, autour de 40 000 francs (6000 euros).

    Au final, j’ai perdu ma moto, que le camion balai n’a jamais retrouvée, et j’ai passé deux mois dans le plâtre et un chez le kiné. Mais la plus grosse blessure était bien sûr celle de l’amour propre et la déception de ne pas avoir vu la plage de Dakar avec Tartine.

    De son côté au moins, c’était le sans faute: de beaux reportages, des images à n’en plus finir et un événement exceptionnel vécu de bout en bout au plus près des concurrents à bord du safari-bus de presse. C’est sûr qu’elle aurait préféré me voir à l’arrivée et sur mes pattes, mais au final l’expérience a été formidable pour nous deux. L’Afrique nous a laissé un goût de revenez-y qui a motivé pendant de nombreuses années de multiples voyages dans le désert, à moto tous les deux ou avec les enfants en 4x4. 

     

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    trocky
    Mardi 18 Octobre 2011 à 10:18

    j'ai fait un bon en arrière je m'en souviens comme si s'était hier c'était à la grande époque de feu guy Fèvre. Bravo pour le montage. Que d'émotions.


     

    2
    Saxall
    Mardi 18 Octobre 2011 à 12:34

    Trente ans plus tôt et vous pouvez être fiers de l'avoir fait. 

    Merci de nous le faire partager.

    3
    michele25
    Mardi 18 Octobre 2011 à 17:51

    que de souvenirs qui reviennent a la surface, je me souviens tres bien lorsque nous guetions les moindres nouvelles .....puis l annonce de la chute, le retour , j étais encore chez les  parents  moitie inquiets moitie fiers (je dirais 3/4 FIERS !! ) toute la rue etait au courant du gendre motard !


     

    4
    Hervé Declomesnil
    Mercredi 19 Octobre 2011 à 23:26

    Vous m'aviez raconté... et déjà votre récit était plein de vie! Mais avec les photos, les articles et les commentaires c'est du top! Quel morceau de bravoure... Merci pour ce bon moment et au plaisir de vous lire. La bise.

    5
    Max60
    Vendredi 21 Octobre 2011 à 21:31

    J'avais -4 ans ! Ba ouai je n'etait même pas encore née !! mais fière de votre aventure !

    6
    BB
    Dimanche 23 Octobre 2011 à 13:19

    Merci à vous de nous avoir fait partager ces superbes moments. Vous nous aviez déjà montré des photos mais sur le blog c'est super ! Vous avez bien mis en scènes votre aventure. Vous pourriez être des excellents secrétaires de rédaction ! Bisous à vous deux

    BB

    7
    Tartine et Dom Profil de Tartine et Dom
    Dimanche 23 Octobre 2011 à 13:36

    Merci BB. On y pense...

    8
    Phiphi blond
    Lundi 31 Octobre 2011 à 23:29
    J'aimerais tellement que les nouvelles générations"motardes"vivent aussi passionnément la moto !! " sans commentaires". . Bravo belle histoire .....
    9
    Flying Peter
    Lundi 7 Novembre 2011 à 17:38

    C'est le plus grand et le plus fort... c'est pour ça qu'on l'avait élu président ! Par contre la première photo fait plus penser à un cosmonaute prêt à s'envoler dans l'espace qu'à un motard paré pour la grande aventure. Le rapprochement viendra hélas plus tard quand notre Dom' bien aimé s'envolera au sens propre par excès de générosité. Mais on connaît l'homme et son amour de la compet' (même en rando avec les potes), toujours prêt à se tirer la bonne bourre. En tout cas, merci pour ce reportage haut en couleurs et en émotions qui nous rappelle à tous que ce couple-là a su traverser bien des épreuves et s'en sortir soudé et toujours amoureux. On les aimera toujours et on sera fiers de rester amis pour la vie.

    10
    Tartine et Dom Profil de Tartine et Dom
    Lundi 7 Novembre 2011 à 21:01

    C'est bon de se sentir aimé. Avec ça, si les gens ne croient pas qu'on t'a soudoyé...

    11
    Lundi 1er Septembre 2014 à 23:23

    Quel bonheur de profiter de ce récit!!!! je suis le co-créateur du site www.dakardantan.com consacré aux 7 premières éditions du Dakar, de 1979 à 1985. Nous essayons de mettre en avant tous ceux qui ont écrit une page, petite ou grande , de ce rallye.

    Nous avions quelques infos sur Dominique, deux articles de presse de l'époque (dont un pas présent sur votre blog avec Dominique posant devant le camion d'assistance Ford..) mais malheureusement aucune photo en course et peu de détail sur l'aventure... Et là, je découvre avec bonheur ce récit, tout à fait dans l'esprit de notre site!!!
    Alors un immense merci pour ce partage!!!!

    Nous serions ravis de pouvoir relayer cette aventure sur dakardantan.com, avec votre accord...Et si vous avez d'autres photos de cette édition, nous sommes preneurs, tellement il est difficile de retrouver des documents d'époque!!!

    Merci encore pour tout, quelques trente ans après!!!!

    Jeff

     

    12
    Dom et Tartine
    Mardi 2 Septembre 2014 à 00:28

    Bonjour Jeff.

    Je découvre avec ravissement votre site et je me réjoui de voir qu'il reste des passionnés pour retrouver des documents sur les débuts de cette belle aventure et les partager.

    Je prend par ailleurs contact avec vous pour vous confirmer que, bien sûr, vous pouvez relayer notre récit sur votre site.

    Cordialement, Dom et Tartine

    13
    Samedi 14 Novembre 2015 à 15:39

    Émouvant ! Découverte de ce (beau) site en errant sur le net pour chercher de la pièce pour un 250 xls 1981 acheté récemment. J'ai fait un retour 30 ans arrière car nous étions parti à moto en Afrique auparavant. Bravo Dominique et Martine continuez ainsi et la maximum en 2 roues.

    Philippe



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :