• - La Loire à vélo : au bout, c’est l’océan…

    C’était en septembre 2008. Il nous restait deux semaines à prendre et on avait des fourmis dans les jambes, mais pas envie de taper dans le dur. Pour une fois, on voulait plutôt du peinard, du bucolique, un vagabondage paisible quoi. Une balade itinérante à 100 ou 120 bornes par jour, qui nous laisse du jus pour le lendemain. Ben ça tombe bien : en tirant des bords au plus près du fleuve par les petites routes peinardes, la Loire du mont Gerbier de Jonc à Saint-Nazaire, ça fait à peu près le compte. Roule ma poule...

    La loire itinérante pratique

    De la Picardie à Valence, ce fut TGV avec les vélos démontés dans leur sac norme SNCF (90 cm de haut, 120 cm de large, 30 cm d’épaisseur). On en trouve à prix raisonnable chez Décath’.

    A l’arrivée du train, on saute dans une poste et on expédie les sacs pliés à l’hôtel qu’on a réservé à Nantes pour dans deux semaines. Comme ça, tout est prêt pour le retour TGV.

    Après, au jour le jour, ça se passe au portable avec réservation d’hôtel la veille pour le lendemain, ce qui est possible sans trop de risques en mi-saison. Pour ne pas se charger inutilement avec un guide, la maligne Tartine avait pris soin avant le départ de noter dans un petit carnet un choix d’hôtels le long du fleuve.

    On a quand même eu une ou deux mauvaises surprises, dont un accueil détestable dans un motel à Montrond (au Nord de Saint-Etienne). Pas question d’engraisser les fâcheux qui n’aiment pas les cyclistes : on s’est tapé 20 bornes de plus pour chercher un autre établissement.

    Aujourd’hui, avec toutes les applis de recherche de services qui existent et un bon smartphone, c’est encore plus facile.

    Le soir c’était resto ou cafétéria locale, le midi, pique-nique et toute la journée, poussage de manivelles et photos souvenirs (vive le numérique). Trop cool, le cyclo itinérant.

     

    


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    didinemonteil
    Vendredi 18 Février 2011 à 18:09

    Coucou les amis


    Superbe balade, c'est joli la Loire. Mais je me demande si cela vaut le Monteil?


    Bisous


    Didine

    2
    Tran Duc
    Vendredi 18 Février 2011 à 20:05

    La vache, c'était superbe.

    Et pis quel talent, le photographe.

    Bisous

    3
    lamiche
    Samedi 19 Février 2011 à 11:23

    superbe, ca donne envie de re-visiter la France!


    le pont canal je l ai en photo presque sur le meme plan avec les parents chez tata Marie c est drole! 


    encore felicitations et on attends le prochain episode!

    4
    Beuque
    Samedi 19 Février 2011 à 18:06

    Ah, je vous reconnais bien là. Incurables les Nollande...


    Amitiés de Philippe (et Chantal)


     

    5
    mumu5060
    Mardi 22 Février 2011 à 19:30

    quelle jolie ballade vous nous avez offerts, jolies photos commentaires sympas vous pouvez continuer bisous à vous deux

    6
    Nimbus
    Lundi 28 Février 2011 à 09:24

    Tout ça me rappelle qu'au cours d'un même type de trip à vélo-tente (cette fois on faisait le tour d'Auvergne, où ça grimpe pas mal aussi) je suis monté jusqu'au sommet du Mont Gerbier de Jonc comme je l'avais promis aux amis, croyant, dans ma grande ignorance, que la route allait jusqu'au sommet... en portant le vélo sur l'épaule donc.

    Ce qui m'a permis aussi de découvrir qu'il y a une bisbille locale historique sur la véritable source de la Loire... et que ta photo ne représente peut-être pas la bonne !

    bizs et à votre prochaine virée !

    Nimbus



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :